Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Subscribe & Follow

Devenir maman…

27 janvier 2016

devenir-maman-mllebride-blog-maman

J’ai mis du temps à prendre la décision de faire un enfant. Je crois même que si mon barbu ne l’avait pas voulu aussi fort, nous ne serions peut être pas parents. Aujourd’hui je la regarde et je sais que je ne peux plus vivre sans elle…

Mais devenir maman est aussi une sacrée aventure ! Tout le monde le dit, on ne nait pas parents, on le devient. Et pour moi, tout ne fait que commencer…

Et comme si cela ne suffisait pas, les gens et la société en général aime te faire culpabiliser. Il m’est difficile de comprendre quelques réactions et raisonnements d’un autre âge. Je ne supporte plus d’entendre ou de lire qu’une maman ne doit vivre QUE pour son enfant !

Je sais que certaines viendront me dire que forcément, les besoins du bébé prennent tout ton temps et c’est vrai, mais,  je reste aussi Axelle, et je ne me définis pas uniquement en tant que maman. J’aime l’idée de pouvoir moi aussi, sortir un peu, me faire belle et penser à moi…

Alors, non, je ne suis pas l’unique personne à savoir m’occuper de ma fille, son papa sait lui aussi très bien le faire ! Et oui, il m’arrive de lui laisser pour sortir un peu. Oui, parfois, je la laisse pleurer quelques minutes, le temps de prendre une douche ou de souffler un bon coup. Et non, ma vie entière ne tourne pas qu’autour des sujets de bébé … est-ce que pour autant, vous avez le droit de me juger ?

Photo de Margaux Graphy.

39 Comments

  • Christelle 27 janvier 2016 at 8 h 45 min

    Comment as tu pris la décision d’avoir un enfant ?
    J’ai bientôt 30 ans et même si je craque devant les bébés et que je ressens une petite pointe de jalousie en apprenant une grossesse, je ne me sens pas prête… Et j’ai l’impression que je ne le serai jamais… Parfois j’en veux un très fort et le lendemain, je ne me vois pas du tout avec un bébé et je sais que je n’arriverais pas à gérer une autre personne que moi…
    C’est quand même bizarre d’à la fois en vouloir mais de n’être pas sûr…

    • axelle 27 janvier 2016 at 9 h 39 min

      Pas évident de te répondre… je crois que c’est surtout parce que Julien m’a rassurée en me prouvant que notre couple était solide et que je serai une super maman. Il a su me montrer quelle jolie famille nous pourrions être…

      Mais comme toi, j’ai été longtemps partagée entre l’envie et le fait de ne pas être prête… je crois qu’on est jamais prête en fait ;)

      • Christelle 27 janvier 2016 at 16 h 27 min

        C’est ce qu’on me dit souvent aussi ! ;-)
        Merci de m’avoir répondu

        • Anne 4 mars 2016 at 17 h 15 min

          La grosse question ne réside pas dans le temps à passer avec son enfant ni dans notre engagement envers lui, mais bien dans la responsabilité ! Et c’est là toute la difficulté, je me suis cru devenir mère le lendemain de mon accouchement et avec quelques années de recul je réalise seulement que je suis en train et que je continue à devenir mère! la responsabilité d’être devenue mère. On ne devient pas mère du jour au lendemain. Comme le dis si bien Axelle, j’essaye de rester moi, femme, épouse autant que mère (même si c’est parfois compliqué), mais je suis devenue Responsable de mon enfant et cela sans pause! Pas même une minute. On ne peut plus penser ou vivre en pensant à soi en premier… et même si on le voulait, on n’y arrive pas!
          Et je crois qu’on ne peut pas se préparer à cela… on n’apprend pas à garder un oeil ouvert la nuit, ca se fait naturellement… et c’est ainsi pour tout!
          Mais quel bonheur!

    • Jennifer 27 janvier 2016 at 13 h 56 min

      Comme je te comprends Christelle, je suis dans le même état d’esprit que toi… Je me sens un peu seule dans mon entourage, qui ne comprend pas…

      J’ai envie et le lendemain, je suis prise de panique à cette idée… Ça me travaille beaucoup ces derniers temps, surtout l’organisation de la vie qui va autour…

      • axelle 27 janvier 2016 at 15 h 35 min

        Il m’a fallu beaucoup de temps pour passer le cap de la panique alors je te comprends tellement…. n’écoutes pas tes proches et fais en fonction de ce que tu ressens, et quand tu seras prête il te sera facile de prendre cette décision <3

      • Christelle 27 janvier 2016 at 16 h 36 min

        Je me sens moins seule aussi ! L’entourage a du mal car pour beaucoup de personnes, c’est soit tu veux des enfants, soit tu n’en veux pas. C’est donc difficile quand on en veut mais qu’on en veut pas en même temps…
        Effectivement c’est vraiment de la panique pour moi aussi, l’impression de pouvoir le faire et l’instant d’après se dire qu’on y arrivera jamais…

        Pour ma part, la question de l’âge se pose aussi car on va sur 30 avec mon chéri et si on veut des enfants, on aimerait les avoir d’ici 1 an ou 2 histoire d’être encore jeunes ! Ce qui me rassure dans tout ça c’est que même lui ne sait pas trop s’il veut des enfants… Un jour oui puis le lendemain non, au moins on est sur la même longueur d’ondes !

        Je ne sais pas trop ce qui nous fera sauter le pas (ou pas), j’attends mais pour le moment, je n’ai pas de déclic… alors j’ai peur de me réveiller à 40 ans et de me dire que finalement j’aurais voulu des enfants ! Du coup ça nous met un peu la pression mais on ne veut pas non plus « se forcer » à avoir des enfants puisque nous avons l’âge, que nous avons un appartement avec une chambre en plus ou que sais-je encore…
        J’espère qu’on y verra plus clair d’ici quelques mois et qu’on sera enfin décidés.
        Bon courage d’ici la révélation !

        • Amandine 28 janvier 2016 at 11 h 09 min

          Hello Christelle. Je suis troublée en lisant ton commentaire car j’aurais pu utiliser les mêmes mots. Comme toi, j’attends la révélation, le déclic, le bon moment mais en attendant que cela arrive, je suis mal à l’aise de ne pas ressentir ce désir d’enfant à 31 ans (et pourtant ce n’est pas l’amour qui manque dans ma vie). Je me pose un millier de questions, j’ai peur de louper le coche (ce qui me met une pression dont j’aimerais me passer), et du coup, je suis un peu rassurée de savoir que d’autres femmes s’interrogent aussi. Et comme le dit si bien Axelle, on est jamais prête, on apprend à le devenir au moment où cela arrive.

  • malotine 27 janvier 2016 at 8 h 59 min

    :)

  • Cynthia 27 janvier 2016 at 9 h 37 min

    Tellement vrai !
    J’adore être maman, j’adore rester avec mon bébé mais j’ai parfois la chance que mon entourage comprenne que j’ai besoin de couper le cordon et rentrer tard le soir et ne la voir que le lendemain ou alors partir tout un weekend avec des copines (et même parfois à cause du boulot…)Et le tout sans jugement , je suis riche de

    • axelle 27 janvier 2016 at 11 h 36 min

      Il manque un bout à ton commentaire poulette ;)

  • lucie 27 janvier 2016 at 9 h 48 min

    Bravo ! J’ai hâte de le devenir aussi et tu as raison de rester toi ! Plutôt discrète, je ne commente pas souvent sur les blocs mais ton petit texte m’a touché !

    • axelle 27 janvier 2016 at 11 h 37 min

      Oh merci Lucie ! Mais ne sois pas timide, j’adore lire les petits commentaires ;)

  • laurebgady 27 janvier 2016 at 10 h 31 min

    Coucou Axelle!
    Alors j’ai 31 bientôt 32, pas d’enfant et pas d’envie pressante. Mais si un jour ça m’arrive, tout comme toi je n’aurai aucune envie d’être jugée!
    Tu es comme tu es, personne n’a de mode d’emploi pour ça et si t’as envie un jour d’être plus Mlle Bride, un autre d’être maman poule, un autre d’être hyper femme ou girly/régressive, ou gaga de ton chat… il n’y a aucun compte à rendre, ça n’écorne en rien l’amour que tu peux porter à ta famille et à ton ptit bout de machin, c’est toi et pis c’est tout! :)

    • axelle 27 janvier 2016 at 11 h 39 min

      Tu lis dans mes pensées ! Merde, on fait bien ce qu’on veut, pas la peine de nous foutre la pression et de nous juger… chacun ses choix et pis c’est tout ;)

  • Sarah, Les Jolis Mondes 27 janvier 2016 at 11 h 53 min

    Bien sûr que non, personne ne devrait te juger ! Chacun vit la maternité ou la paternité différemment et, tant que le bien-être de l’enfant est respecté, je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise façon d’être parent. Je crois même qu’un parent qui ne vit que pour son enfant est moins équilibré qu’un parent qui garde du temps pour soi/son couple. J’ai moi-même eu des parents qui étaient certes très présents mais qui sortaient aussi beaucoup, qui prenaient du temps pour eux et partaient régulièrement en vacances sans les enfants. On a toujours eu l’impression de passer des moments très privilégiés en tant que famille mais on savait aussi que nos parents avaient besoin de passer des moments privilégiés en tant que couple. Je ne sais pas comment je serai avec mes futurs enfants, mais j’espère savoir garder cet équilibre !

    • axelle 27 janvier 2016 at 12 h 10 min

      Oui, comme tu dis c’est vraiment une question d’équilibre et de dosage. je crois que de toute façon, il n’y a que les principaux concernés qui savent vraiment ce qui leur convient, alors les gens devraient surtout se taire ha ha ha. Et je suis certaine que tu sauras gérer parfaitement en temps voulu ;)

  • Gaëlle 27 janvier 2016 at 12 h 19 min

    Moi je me suis toujours imaginée devenir maman un jour… c’est comme ça je ne peux pas l’expliquer non plus! Pour autant j’ai attendu de rencontrer l’Amoureux, le seul, le vrai ;-)… Et ce n’est pas parce que j’ai toujours voulu être maman que je me définie uniquement comme telle! Moi aussi j’ai besoin de moments à moi et pour moi, j’ai besoin de moments juste avec l’Amoureux, j’ai besoin de moments avec mes amis, ma famille… Je crois que j’ai la chance de ne pas avoir eu de réflexions déplacées, celles dont tu parles… ou alors j’ai pris soin de ne pas y prêter attention! Ma fille est sans doute le plus beau cadeau que la vie m’ai fait, je l’aime de tout mon coeur… souvent elle a besoin de moi/de son papa, mais je sais aussi que pour elle et pour moi il est important d’avoir une relation privilégiée certes mais pas exclusive! Belle vie de femme et de maman à toi…

    • axelle 27 janvier 2016 at 14 h 42 min

      Oh Gaëlle ! Merci pour ce message <3 <3 <3

  • Louce 27 janvier 2016 at 13 h 30 min

    La maternité… cette douce jungle du jugement ou comme si subitement ton ventre rond puis ton enfant et son éducation appartiennent à l’espace publique !
    Quoique tu fasses tu trouveras toujours quelqu’un pour te juger, alors je crois que le meilleur des conseils c’est d’accepter qu’il n’y en a pas. Bienveillance et instinct envers toi, ton couple et ton enfant restent les deux choses les plus importantes à garder en tête.

    Et c’est clair qu’on ne nait pas parent ! C’est nos enfants qui nous apprennent à le devenir et à lâcher prise.

    Courage… et profite !

    Bisettes

    • axelle 27 janvier 2016 at 15 h 36 min

      Merci pour ton message ! C’est clair que ce sont nos petits monstres qui nous montrent le chemin ;)

  • Y-Lan 27 janvier 2016 at 13 h 55 min

    J’ai moi aussi mis du temps avant de devenir maman et aujourd’hui, je suis comblée par ma vie de famille. Evidemment qu’au début, le temps de trouver ses marques et un nouvel équilibre, on peut avoir tendance à être très focalisé sur ce petit être qui est arrivé et qui chaboule pas mal de choses (on ne peut pas le nier). Pour autant, je suis d’accord avec toi, il y a un équilibre à trouver pour que chacun ait sa place (je trouve que c’était vrai aussi quand on passe de « célibataire » à « en couple ». En tout cas, j’ai de la chance, je n’ai pas comme toi de gens dans mon entourage qui porte un jugement sur ma manière de faire. Je continue la musique, le dessin, le blog, la lecture, la photo…

    • axelle 27 janvier 2016 at 15 h 36 min

      Tu as bien raison ! Une maman épanouie c’est l’essentiel !

  • Jennifer 27 janvier 2016 at 14 h 03 min

    Je pense qu’il y a une pression sociétale quand même phénoménale.
    Ca me panique un peu, en y réfléchissant.
    On te juge sur :
    – l’âge auquel tu as un enfant
    – ta situation amoureuse (Comment ? Ca fait 10 ans que tu es en couple et vous n’avez TOUJOURS PAS d’enfant?!)
    – l’évolution de ton corps
    – ta façon de t’en occuper
    – le mode de garde
    – la future école maternelle ou il/elle ira
    Et j’en passe… C’est dur quand même ! Oui, il faut apprendre à en faire abstraction…

    J’espère un jour avoir la même réflexion que toi :)
    Je viens de découvrir ton blog et il est très chouette ;)

    • axelle 27 janvier 2016 at 15 h 38 min

      Oui, comme tu dis, c’est avant tout sociétal ! Et ce qui me révolte c’est que ce sont des sujets hyper perso et je ne vois pas à quel titre la société se permet de s’en mêler… Ah la nature humaine…

      Merci pour ton message en tout cas <3

  • Perrine 27 janvier 2016 at 15 h 48 min

    Je rajouterais même qu’il y a les grands parents qui sont aussi là pour laissé profiter les parents, car on n’est pas que des parents! On est avant tout un couple, qui a besoin de se retrouver.
    Bel article.

    • axelle 28 janvier 2016 at 14 h 22 min

      Oh oui, et question grands parents, ma poupée est servie… ils se battraient presque pour la garder ;)

  • Valérie@EnvieVoyages 27 janvier 2016 at 16 h 15 min

    Je suis bien d’accord avec toi, on est jugée constamment…
    J’ai 28ans, je suis enceinte de mon premier enfant et je déteste cet état. Mais dès que je le dis, je suis jugée… ça devient fatiguant!
    Et je sais, que ça va continuer par la suite par rapport à mon choix de ne pas allaiter au sein mais au biberon, mon choix de ne pas porter ma petite en écharpe en permanence, le choix de mon homme de diminuer son temps de travail pour que je puisse reprendre le mien, …
    Je suis une femme avec mes envies et mes choix. Je serai une femme et une maman dans moins de 20 jours, une maman qui fera ses choix en accord avec les souhaits de mon couple et non en accord avec ce que souhaite la société. Je n’ai pas envie de culpabiliser et mon homme respecte mes choix, c’est tout ce qui compte à mes yeux.

    • axelle 28 janvier 2016 at 14 h 24 min

      Oh la la, j’ai connu ça ! Moi aussi je n’ai pas aimé être enceinte et beaucoup ne comprenne pas… pourtant, on ne leur demande pas de comprendre, juste de nous laisser tranquille, c’est pas si compliqué pourtant ! Et je suis certaine que tu seras une SUPER maman !

  • sarah lee 27 janvier 2016 at 17 h 09 min

    Je suis passée par là moi aussi, et moi aussi j’ai su garder des moments à moi. Ils sont grands maintenant, ouverts, autonomes, et je suis très fière d’eux.

  • Julia 27 janvier 2016 at 18 h 46 min

    Pas du tout !! C’est très mature et penser déjà à toi et de laisser sa place au papa. Bravo. Tu aimes ta fille et veux le meilleur pour elle. Ben voilà tout est là.

    • axelle 28 janvier 2016 at 15 h 12 min

      Merci Julia <3

  • C.giacomo 27 janvier 2016 at 21 h 18 min

    Comment élever son enfant convenablement si nous même somme en frustration permanente et acculons des remords ? . C’est un peu facle de critiquer tout ce que nous n’arrivons pas a assumer de faire. Je t’encourage, je ne suis pas encore maman mais je compte le devenir un jour et franchement , je ne compte pas m’arrêter de vivre pour la simple et bonne raison que « vivre » c’est aussi par soi même. Bel article !
    Bisou

    • axelle 28 janvier 2016 at 15 h 16 min

      Tu as entièrement raison ! <3

  • zeliland 28 janvier 2016 at 0 h 14 min

    Je ne suis pas maman, pas prête de l’être et pourtant je suis sage-femme (voilà mon petit secret). Je comprends bien, je sens parfois chez mes patientes une réticence due au fait que je n’ai pas d’enfant. Pourtant, pas besoin d’être mère pour être compétente. C’est comme demander au chirurgien esthétique si lui aussi a des prothèses, ça n’a aucun rapport.

    La maternité est un contexte très particulier, avec des codes sociaux et familiaux parfois oppressants. Pendant la grossesse, il y a toujours un proche pour vous raconter une histoire horrible sur l’épisiotomie ou une voisine d’une copine de la maîtresse de son enfant qui aurait perdu son bébé.

    A la maternité, on est assaillie de visites alors que parfois on voudrait se reposer, avec les conseils (parfois divergents) de Pierre Paul ou Jacques.

    Et puis on dirait qu’une fois qu’on a un enfant, on doit parler bébé nageurs et gâteau en pâte à sucre. Comme une sorte de régression. C’est ce qui m’a longtemps freinée, je trouvais la vie des gens avec un enfant tellement ennuyeuse à travers leurs récits.

    Mais j’ai des amies qui sont devenues mères, et qui comme toi, sortent, laissent leur bébé à leur mari ou à leur mère, et continuent de vivre. Pour rester des femmes et pas seulement des mères. Et personne n’a à te juger pour cela. Et je dirais même que c’est la seule manière dont je pourrai concevoir ma propre maternité, tout simplement car je vis au 21ème siècle, et je ne suis pas qu’une paire de seins pour allaiter et de bras pour passer l’aspirateur.

    Continue comme ça !

    • axelle 28 janvier 2016 at 15 h 18 min

      Bravo !!!!!! Et merci pour ton message ! ça fait plaisir de lire des « pro » qui tiennent le même discours que nous et qui ressentent la même chose… c’est plutôt rare ! <3 <3 <3

  • Ania 7 juin 2016 at 11 h 36 min

    Ca fait plus de 10 ans que l’on se connait avec mon homme, bientôt 9 ans que l’on est ensemble et ce n’est pas pour autant que l’on est plus prêts à passer ce cape, ou que l’on sentirait un quelconque manque dans notre vie de couple.

    L’idée de grossesse et la responsabilité de devenir parent peut paraître insurmontable, il est important de respecter le rythme de chacun.
    Je me dis (peut être à tord) qu’il est sain de se poser ces questions en amont bien qu’il ne faille pas focaliser dessus non plus (en théorie).
    Bravo d’avoir surmonter ces appréhensions !

  • Jul 21 juin 2016 at 10 h 32 min

    Les jugements font parties de la vie difficile parfois d’en faire abstraction. Avt de tomber enceinte tout le monde nous pousse a franchir le cap (mais plus personne est la quand bebe arrive et qu’il faut le garder lol j’exagère ;-) )
    Une fois enceinte on peut entendre « oh mais dis dc tu attends des jumeaux? Fais attention il va falloir les perdre apres » « tu devrais acheter ca tu verras bebe va adoré » qui bien entendu est en contradiction total avec les conseils d’une autre et encore une autre.
    L’accouchement: une cesarienne?! Eeee tu as de la chance ca fait pas aussi mal qu’un accouchement (qu’est ce que tu en sais ni toi ni moi ne le savons puisque tu n’as connu quel’accouchement par voie basse et moi par voie haute ms saches que les 2 son des accouchements)
    L’allaitement: tu n’as pas reussi c peut etre que tu n’as pas assez insister, c tellement magique et meilleur pour le bebe (eeeee tu as deja accouchee? Donc tu c que mes hormones sont aux taquées! Tu veux que je me tape un baby blues?! Merci de me faire culpabiliser!
    Retour à la maison: » tu sais faut pas trop perturber bebe et le laisser dans son environnement ». Une autre va dire « non ms ca va pas sors un max!  » « tu n’as pas peur de laisser ton mari donner le bain »  » il est pas assez couvert la » « tu devrais le laisser pleurer sinon tu t’en sortira pas »  » il faut surtt que tu le laches pas mais que tu trouves du temps pour tonmari » « moi j’ai pu remettre mes habits juste apres la mater »
    Bref c pas evident de prendre LA decision de faire un enfant mais ce choix nous appartient tout comme tous les autres choix qu’on prendra si on decide decommencer cette aventure.
    bisous

  • Pour commenter, c'est par ici...

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Suivez-moi !

    Catégories

    Les partenaires du blog

    Les partenaires du blog

    Abonnez-vous à la newsletter

    ×